Mythes

Les grands mythes de l'Antiquité!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les amours de ZEUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hécate
Grande prêtresse
Grande prêtresse
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 34
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Les amours de ZEUS   Ven 16 Nov - 20:31

A Zeus maintenant!!!

Ces nombreuses amours ont donné naissance à de nombreux dieux et héros qui méritent chaqun un post particulier!
Néanmoins, voici un petit récapitulatif de la vie dissolue du roi des dieux!! Wink Wink


_________________
Un petit clik sur ma ville une fois par jour....
http://colleen-city.miniville.fr

C'est qui la reine des cartes??????? Hein????

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mythes.forum-2007.com
Séraphin
croyant
croyant
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Les amours de ZEUS   Ven 16 Nov - 21:52

Et Ganymède ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hécate
Grande prêtresse
Grande prêtresse
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 34
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les amours de ZEUS   Ven 16 Nov - 22:03

Je pense qu'il n'y est pas parce qu'ils n'ont pas eu d'enfants ensemble !

oui tu as raison, il n'y a pas les amours homosexuelles de Zeus sur cet arbre

_________________
Un petit clik sur ma ville une fois par jour....
http://colleen-city.miniville.fr

C'est qui la reine des cartes??????? Hein????

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mythes.forum-2007.com
Séraphin
croyant
croyant
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Les amours de ZEUS   Ven 16 Nov - 22:14

Hécate a écrit:
Je pense qu'il n'y est pas parce qu'ils n'ont pas eu d'enfants ensemble
Entre les déesses naissant du crâne de Zeus et les dieux naissant de sa cuisse, ils auraient pu nous en raconter plus sur Ganymède, ces Grecs...

    Ganymède : "Ô Zeus! Ô Zeus! J'ai fait une fausse couche !"

    Zeus, examinant le phénomène : "Mais non, idiot ! Tu as chié sur un crapaud..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriole
croyant
croyant
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 28
Date d'inscription : 14/09/2007

MessageSujet: Re: Les amours de ZEUS   Jeu 17 Jan - 18:47

Zeus et Io


Io était une princesse humaine, fille du dieu-fleuve Inachos, nièce du fils de Zeus Argos (comme la ville, si si). Un beau jour, Zeus se dit : "Quelle mortelle aux formes suaves et délicates ! Comme elle éveille mon désir !" (ouais en fait il a juste dû penser :"'tain c'qu'elle est bien roulée"). Il en fit illico son amante, dans un bois retiré d'un coin de Grèce nommé Lyrcée. Je vous aurais bien donné des détails croustillants sur l'union elle-même mais le Zeus, qui se méfiait des voyeurs, cacha ses ébats sous d'épais nuages surgis de nulle part.
Sauf que Héra veillait au grain.
La reine des dieux, qui vaquait sur l'Olympe, remarqua tout de suite que ces nuages là, en bas, n'étaient pas naturels. Et tout de suite (parce qu'elle avait l'habitude) elle se dit : "Ca, c'est Zeus qui me trompe !" Prête à prendre son auguste époux sur le fait, elle descendit à toute pompe de l'Olympe, débarqua sur terre, arriva au Lyrcée et fit aussitôt disparaître tous ces nuages qui l'empêchaient de voir non mais oh !
Et là, elle voit Zeus... à côté d'une vache.
Une génisse pour être précis (une vache qui n'a pas encore eu de veau).
- C'est quoi cette vache ? grogne Héra.
- Oh, c'est juste... une jolie génisse terrestre...
- Tu fais des trucs avec les vaches maintenant ?
- Non, non... euh...
- Dis donc, c'est vrai qu'elle est jolie, dans le genre bovin ! Dis, fit insidieusement Héra (qui a plus d'un tour dans son sac), si tu étais un bon mari, tu me l'offrirais en cadeau.
- HEIN ? QUOI ? Euh... pardon... oui oui ma douce... Tiens je te l'offre...
Mais bien entendu, il y avait un problème. Comme vous l'avez tous deviné parce que vous êtes de petits malins, chers lecteurs, cette génisse était bien Io. Io transformée en vitesse par Zeus qui avait vu son épouse arriver. Bref, la brave princesse vache était dans de sales draps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-mythiques.skyrock.com
Oriole
croyant
croyant
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 28
Date d'inscription : 14/09/2007

MessageSujet: Re: Les amours de ZEUS   Jeu 31 Jan - 11:50

La suite

Résumé rapide de l'épisode précédent :
ZEUS : - Io je te kiffe trop grave...
IO : - Mais... mais où mettez-vous votre main monsieur ?
HERA : - J'arrive !
ZEUS : - Ciel mon épouse !
IO : - Meuh !
HERA : - File-moi cette génisse !
ZEUS : - OK tire pas je ferai tout ce que tu voudras !... Aïe aïe aïe comment je vais tirer mon amante de là moi?
Io était donc aux mains d'Héra qui, pas si bête que ça, avait bien compris qu'il y avait anguille sous roche, voire baleine sous gravillon, et décida de confier la vache à un noble personnage de la ville d'Argos, qui s'appelait... Argos. (si si comme la ville et je l'ai déjà dit dans l'article au-dessus) Argos était le fils de Zeus et de la première de toutes les mortelles, Niobé, fille du roi Phoroneus. Malgré ses origines plutôt douteuses, c'était un grand ami de la déesse Héra, peut-être parce que la ville d'Argos honorait tout particulièrement Héra. De plus, le pauvre Argos n'avait pas besoin d'une malédiction divine, en plus, quoi... car il avait un physique plutôt particulier... Il avait cent yeux qui lui ceinturaient la tête et lui permettaient de voir derrière son dos. Certes pratique, mais pour l'esthétique, on repassera. Devait pas avoir un gros succès avec les filles cet Argos... En attendant c'était le seul fils de Zeus à être plutôt en bons termes avec Héra.
Héra lui dit donc : "Allez mon pote tu me gardes cette génisse s'il te plaît ?" ce dont Argos, qui n'avait rien à lui refuser, s'acquitta. Il attacha donc la belle princesse transformée en bovidé à un pieu pour la faire paître, sans se priver de lui donner deux ou trois coups de bâton, et surtout sans la quitter des yeux (pas trop dur pour lui, d'autant plus que même quand il dormait il n'en fermait que cinquante).

Pendant ce temps, sur l'Olympe...
ZEUS - Mais euh, nom de moi, comment je vais faire pour tirer ma chère et tendre de cette situation ? C'est que l'autre c'est mon fils... C'est embêtant de le trucider... D'autre part Io c'est mon amante... Alors ? Amour paternel ou attirance physique ?... Mais pourquoi je me pose cette question enfin ? Attirance physique bien sûr !
HERMES (qui passait par là) - 'Lut, p'pa !
ZEUS - Oh, fiston, tu tombes bien ! J'ai un petit service à te demander... Tu pourrais aller trucider Argos s'il te plaît ?
HERMES - C'est comme si c'était fait !
Hermès (dieu des routes, des marchands, des voleurs, du mouvement et de la ruse) obéit donc à son popa, et descend illico sur terre.
Dans sa retorserie et sa ruse sans mesure, il se déguise en berger et approche du coin où Argos gardait sa vachette.

La partie qui va suivre est un intermède pathétique...
Le père d'Io, le dieu-fleuve Inachos, cherche sa fille et arrive soudain devant elle... Il n'arrive pas à la reconnaître d'abord, mais celle-ci trace dans la terre son nom... Le vieux dieu-fleuve fond en larmes, veut lui sauter au cou, mais Argos, près d'elle, repousse impitoyablement le père éploré... La pauvre Io mugit tristement...
Ca y est, vous avez bien pleuré ? Revenons donc à nos moutons (enfin, à notre vache).

Hermès débarque, déguisé en berger, avec la tenue du berger, un pipeau de berger, un bâton de berger (non pas le saucisson !) et salue Argos :
- Hello, vieux ! Dis-moi, tu dois faire la fortune des ophtalmos*, toi ? OK, je charrie, ha ha ha ! Alors, vieux, on peut taper la causette un peu non ? Ca va la famille ? La femme, les enfants ?
- Ouais ouais, répond l'autre.
- Attends, ça te plairait que j'te joue un ptit air sur mon flûtiau ? Tiens écoute !
Et Hermès lui sort un superbe morceau doux et languissant, le genre un peu berceuse. Argos, mélomane, lui fait : "Un autre, un autre !" Le dieu continue à jouer, une petite étincelle dans les yeux, pendant que la nuit tombe doucement, qu'Argos bâille, que certaines de ses cent paupières s'alourdissent et se ferment au son apaisant de la flûte... Et alors que les notes pures s'égrènent lentement sur la colline qu'envahit peu à peu l'ombre, le gardien cède progressivement au sommeil... (waw ! vous avez vu comme je me suis foulée niveau poésie du passage ?)
Hermès attend que 50 yeux se soient fermés, sort de sa poche son caducée qu'il avait planqué dans son déguisement, et paf, d'un petit coup de ce caducée magique, il endort complètement Argos ! Puis il le tue dans son sommeil et se casse comme il était venu. Mission accomplie.

Héra, quand elle apprend la nouvelle, est pas contente, mais pas contente du tout. Avant d'exercer sa furieuse et terrible vengeance, elle récupère le corps d'Argos, prend ses cent yeux et les met sur les plumes de la queue du paon, son oiseau fétiche, en souvenir.

* Je sais, anachronisme, mais je trouvais ça marrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-mythiques.skyrock.com
Domaris
mécréant
mécréant
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 29
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Les amours de ZEUS   Mer 19 Mar - 21:18

pour ganymede en faite.
c'est un prince troyen fils du roi et d'une nymphe.
ganymede est descendant de zeus mais je ne me rapelle plus par qui. il était sur le mont ida avec son troupeau, zeus se transforme en aigle, le prend et l'enmene sur l'olympe, il en fait son amant et celui qui sert l'ambroisie aux Dieux

Hera jalouse (comme d'habitude) demande a zeus de renvoyer ganymede chez les mortels, la raison de la jalousie de Hera serai que ganymède a prit le rôle de sa fille Hébé qui servait la premiere les Dieux. Zeus ne veut pas le renvoyer sur terre alors il le met dans le ciel sous forme d'une constellation celle du verseau. voila une courte version de l'histoire de Ganymede ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les amours de ZEUS   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les amours de ZEUS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire des Amours de Luk et Maka
» Les amours de Napoléon...
» BATAILLON TU ES MES AMOURS...
» Les Z'amours
» Il y a toutes sortes d'amours....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythes :: L'Olympe :: Dieux/Déesses-
Sauter vers: