Mythes

Les grands mythes de l'Antiquité!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cernunnos, le dieu aux bois de cerfs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Satan002
mécréant
mécréant
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 35
Localisation : Dans mon Antre en Belgique
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Cernunnos, le dieu aux bois de cerfs   Sam 22 Mar - 19:43

Le nom Cernunnos ou Carnunnos, Cernunnus signifie "le cornu". C'est le dieu de la Virilité, des richesses, des forêts, des animaux et de la régénération de la vie. Sa nature est essentiellement terrienne. Il est représenté agé, il a les oreilles et les bois d'un cerf, et porte un torque, sorte de collier gaulois. Il est souvent accompagné d'un serpent à tête de bélier et d'un cerf. Il porte une corne d'abondance ou un bol et déverse du grain ou des pièces de monnaie. Il est un dieu de l'Abondance. Sur un chaudron d'argent doré trouvé à Gundestrup, au Danemark, il est figuré assis en tailleur, entouré d'un grand cerf, de deux taureaux, de deux lions et de deux loups, alors que non loin un enfant chevauche un dauphin. Ainsi, Cernunnos apparaît comme le maître des animaux sauvages, terrestres et aquatiques. Sans doute manifeste-t-il la force, la puissance et la pérennité (symbolisée par la ramure).

Le généreux

Cernunnos est assimilé à Gwynn au pays de Galles et à Herne le chasseur en Angleterre. L'un et l'autre sont célèbres pour leur "chasse sauvage". Ils sortent de la forêt accompagnés de leur meute de chiens pendant la saison de chasse hivernale. On a longtemps cru qu'entendre la voix de Herne, qui ressemble au brame d'un cerf, présageait d'une mort certaine. Comme la vie, le dieu connaît une nature cyclique : il apparaît au solstice d'hiver, se marie à Beltane (ou Beltaine la nuit du 30 avril au 1er mai) et meurt au solstice d'été. Puis à Samhain (ou Samain nuit du 31 octobre au 1er novembre également nouvel an celtique) il sort des Enfers pour se lancer dans sa chasse sauvage. Chez les celtes, parmi lesquels il était très populaire, les druides ont largement encouragé l'adoration de Cernunnos, qui devint un obstacle sérieux à la diffusion du christianisme. Voila pourquoi le diable chrétien est représenté par un bouc, animal à cornes. Le bouc est également un animal qui représente la fertilité et donc les plaisirs de la chaire proscrit par l'Eglise à travers le péché de la Luxure.Certaines stèles romaines provenant de Dacie (Roumanie) l'assimilent à Jupiter, le maître du ciel. Cernunnos a laissé des traces dans le paysage français : Cernune, Cernonen Kernone (VIIe siècle) sont devenus Sanon, affluent de la Moselle. Des viles portent son nom, comme Cernay, dans le Haut-Rhin, et Cernay-la-Ville, ans les Yvelines.


Ci-dessous une photo du chaudron de Gundestrup. Chaudron datant du IIe siècle, conservé au musée national du Danemark à Copenhague. Il existe une reproduction dans le musée gallo-romain de Fourvière à Lyon.






Pour mieux visualiser l'image ou l'on voit l'ensemble du chaudron cliquer dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cernunnos, le dieu aux bois de cerfs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Euloge de Cordoue et commentaire du jour "Le règne de Dieu est survenu pour vous"
» Le dieu cornu.
» Les français et Dieu
» Cernunnos
» Quand le fouet a déchiré l'homme-Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythes :: Stonehenge :: Dieux/Déesses-
Sauter vers: